Le Canard Déchaîné n°4 : des mega fermes au UK, un nouveau docu à voir et quelques belles avancées

L’actualité vegan, c’est comme tout, il y a des hauts et des bas. Mais l’important, c’est de continuer et rester positif !

Dans cette quatrième édition du Canard Déchaîné, on va parler de certaines choses qui fâchent. Mais dans l’ensemble, gardons à l’esprit que la cause animale et environnementale avance, et ce, en grande partie grâce au véganisme.

Alors, haut les cœurs !

Les stars se lancent dans les produits vegans

brad pitt et pose au chateau de Miraval avec sa marque de cosmétique Le Domaine
Brad Pitt et ses produits « Le Domaine »

De plus en plus de célébrités lancent des gammes de produits vegans. Parmi elles :

  • Brad Pitt avec « Le Domaine » ;
  • Kate Moss avec « Cosmoss » ;
  • Stella McCartney avec « Stella ».

Alors, vrai bonne nouvelle ou simple stratégie ?

La question peut se poser lorsque l’on voit que Kate Moss n’est pas vegan et que Brad Pitt commercialise ses produits à 300€. Pour ce prix là, vous aurez certes droit à de l’huile d’olive et de pépin de raisin de son domaine du Château de Miraval, mais quand même !

Du côté de Stella, associée à LVMH, la fille de Paul McCartney n’en n’est pas à son coup d’essai puisqu’elle a déjà sorti des sacs à main en cuir vegan pour la modique somme de 1000€.

sac a main vegan de la marque de Stella McCartney

Ces produits nous montrent que le végétal prend de plus en plus d’importance, à tel point que les stars veulent surfer sur cette vague.

Il y en a une, en revanche, qui du haut de ses 20 ans n’en fait pas un business, et qui fait vraiment beaucoup pour changer les mentalités, c’est Billie Eilish.

Billie Eilish, grande porte-parole du véganisme

Billie Eilish et sa maman, l'actrice Maggie Baird

La chanteuse américaine, vegan depuis ses 12 ans, souhaite vraiment se servir de sa notoriété afin de faire bouger les choses.

Au travers de ses tournées eco-friendly, elle encourage ses fans à manger vegan en les sensibilisant à la cause animale et écologique.

Elle a également travaillé avec Nike pour créer des versions vegan de modèles iconiques tels que les AirForce One. Du côté du luxe, elle a réussi à convaincre la marque Oscar de la Renta d’arrêter la fourrure.

Billie Eilish arbore fièrement sa paire de Nike vegan

Pour tous ces efforts en faveur de l’environnement, Billie Eilish et sa maman seront récompensées aux EMA Awards ce samedi 8 octobre 2022.

L’Environmental Media Association (EMA) est une association à but non lucratif créée en 1989 qui pense que « grâce à la télévision, le cinéma et la musique, la communauté du divertissement a le pouvoir d’influencer la sensibilité aux problèmes environnementaux de millions de personnes ».

Wikipedia

Mais elle n’est pas la seule à porter des messages pour la cause animale et environnementale. On peut également parler de Clint Eastwood, qui apparaît dans un nouveau film appelé « Why On Earth ».

Why On Earth : le nouveau docu à voir absolument

Désormais disponible en VOD sur les plateformes telles que Amazon Prime, ce documentaire produit par Katie Cleary nous montre la connection qui existe entre les humains, les animaux et la planète.

Elle y aborde des sujets tels que la chasse aux trophées et le braconnage, l’agriculture animale, ou encore de la déforestation liée à l’huile de palme.

Des sujets tout à fait d’actualité lorsque l’on constate les feux qui ravagent l’Amazonie.

Record d’incendies en Amazonie

Ce sont plus de 33 000 foyers d’incendie qui ont été détectés rien qu’au mois d’août dans le poumon de la Terre.

Un triste record, d’autant plus déplorable lorsque celui-ci est battu à cause de l’aide de nombreux agriculteurs qui ont besoin de mieux gagner leur vie.

En incendiant l’Amazonie, ils défrichent les terres qui leur permettront de pouvoir produire de l’huile de palme et du soja.

À noter que cette production de soja est à plus de 90% destinée à l’alimentation du bétail. Une production lucrative donc, qui est la conséquence directe d’une autre production : celle de la viande.

Plus de 1 000 méga fermes en Grande-Bretagne

D’après une nouvelle enquête du journal d’information anglais The Guardian, il y aurait actuellement plus de 1 000 méga fermes en Grande-Bretagne.

une méga ferme de poulet montre des dizaines de milliers de poulets destinés à la consommation
Ces établissement géants peuvent accueillir plus de 80 000 poules pondeuses ou encore 125 000 poulets.

En 2017, The Guardian recensait environ 800 établissements de ce type. Cinq ans plus tard, ce nombre a augmenté de près de 50% avec environ 1100 méga fermes.

Ces usines à produire de la viande sont un désastre tant pour l’écologie que pour le bien-être animal.

Pourtant, un autre genre d’usine est bien plus encourageant en tout point de vue.

La plus grande usine de viande de culture d’Europe fait 5 000m²

Heureusement, la Grande-Bretagne n’accueille pas que des méga fermes. Elle fait aussi parler d’elle en possédant désormais la plus grande usine de viande de culture d’Europe.

Ivy Farm dit : et si on faisait de la viande plutôt que de tuer pour en avoir ?
Ivy Farm : Et si on faisait de la viande, plutôt que de tuer pour en avoir ?

Avec pas moins de 30 millions de dollars de financement, les 5 000m² de cette usine seront capables de produire environ 3 tonnes de viande cellulaire par an dès que les autorités sanitaires autoriseront la production grâce à cette technologie.

Le saviez-vous ?

Comparée à la viande traditionnelle, la viande de culture devrait :

  • réduire les émissions de carbone de plus de 92% ;
  • réduire l’utilisation de terre d’environ 95%.

De quoi résoudre une grande partie des problèmes de la crise climatique !

La pub pour la viande interdite aux Pays-Bas

Du côté des Pays-Bas, c’est un autre type d’innovation dont nous sommes témoins !

La ville de Haarlem, située à 30km à l’Ouest d’Amsterdam est la première ville au monde à interdire l’affichage de publicité pour des produits carnés.

“La viande est nuisible à l’environnement. On ne peut pas dire aux gens qu’il y a une crise climatique et les encourager à acheter des produits qui sont en partie responsables de cette crise. »

Ziggy Klazes, conseiller du parti écologiste GroenLinks

Bon à savoir

À Amsterdam, Leiden et La Hague, des interdictions similaires avaient été acceptées, visant :

  • les compagnies aériennes ;
  • les voitures à essence ;
  • et toute industrie utilisant des énergies fossiles.

La Vie présent sur tous les tableaux

L’actualité néerlandaise n’a pas échappé aux pros du bacon végétal (et du marketing !) : La Vie.

Après cette excellente campagne pendant leur procès, l’entreprise française a de nouveau frappé avec des publicités pour leur viande… végétale.

une pub pour La Vie dit : Désolé Haarlem, vous ne pouvez pas bannir cette publicité pour du bacon

“Il était évident pour nous d’apporter notre soutien à la ville d’Haarlem, qui, grâce à cette initiative, démontre la capacité des pouvoirs publics à s’engager concrètement contre le réchauffement climatique. À l’heure où l’élevage intensif est encore responsable de 14,5 % des émissions de CO2, cette prise de position radicale pour l’environnement est un excellent signal”

Romain Jolivet, directeur marketing La Vie

Tout ça pour qu’on puisse dire encore une fois :

Merci La Vie !

Partagez cet article

Article Rédigé par
Ancien adepte des apéros au saucisson, des planches de charcuterie et de fromage, je n'aurais jamais imaginé devenir vegan un jour ! C'est grâce à Marion et son inépuisable imagination ... Lire la biographie complète

Laisser un commentaire