5 astuces pour économiser de l’argent quand on devient vegan

Beaucoup pensent que devenir vegan nécessite de dépenser des fortunes.

Et pourtant, il est tout à fait possible de passer au 100 % végétal et de manger sainement à un prix raisonnable.

D’ailleurs, selon votre façon de consommer, faire le choix du veganisme pourrait même vous aider à réaliser des économies.

Découvrez comment, dès maintenant, avec nos 5 astuces pour économiser en devenant vegan.

1. Consommer local et de saison 

Les fruits et légumes peuvent coûter relativement cher. Or ce sont des produits qui constituent une partie non négligeable de l’alimentation vegan. 

Pour économiser, misez sur les produits locaux et de saison achetés chez les primeurs, les AMAP ou sur les marchés.

De temps en temps, vous pourrez même profiter de ristournes en fin de journée lorsque les maraîchers souhaitent liquider leurs invendus.

Vous bénéficiez d’un circuit court et serez de plus, mieux assuré de la qualité des produits.

Astuce

N’hésitez pas à garder un œil sur les opérations qui visent à lutter contre le gaspillage alimentaire.

Certaines enseignes bradent leurs produits frais, légumes et fruits de saison. Il s’agit de produits qui ne sont plus présentables ou dont la date limite de consommation (DLC) est proche.

Économique et anti-gaspi, vous découvrirez même sûrement des produits que vous n’auriez sûrement jamais acheté autrement !

Et, n’oubliez pas d’équilibrer les dépenses !

Si vous décidez de vous autoriser des produits du bout du monde (comme un ananas Victoria ou une mangue par exemple) vous pouvez tout à fait compenser. Il s’agira d’acheter des produits locaux, moins chers.

Utiliser une courge butternut ou un chou rouge pour vos menus de la semaine vous aidera à contre-balancer ces quelques folies mises dans votre panier !

2. Prendre le temps de cuisiner

un cuisinier remue un wok géant

Acheter tout prêt ou se faire livrer est un des pièges les plus répandus qui fait dépenser plus. 

L’offre de restaurants végétariens a augmenté de 28 % entre 2021 et 2022

Sondage YouGov pour Deliveroo

Ce même sondage souligne également l’engouement de l’offre, mais aussi de la demande en matière de repas vegans. Et si vous ne faites pas attention, manger végétarien peut s’avérer presque aussi cher que de manger des produits carnés. 

Ici le secret est de s’organiser avec des meal prep. Il s’agit donc de planifier et de préparer ses repas à l’avance. Tout comme un régime classique, il est plus économique de ne pas acheter de produits transformés et de préparer vos propres plats végétaux à la maison. 

gros plan sur les pois chiches ingrédient principal de la recette de houmous
Houmous maison
Cette recette de houmous est la preuve qu'on peut cuisiner vegan facilement et rapidement, tout en ayant un gros apport en protéines.
Une valeur sûre qui fera mouche pour vos apéros entre amis ou pour compléter vos repas !

3. Remplacer les protéines animales

Certes, adopter un régime vegan nécessite de dépenser un peu.

quelques ingrédients pour garnir des mendiants de noël, tels que des pistaches, des noix de pécan, des amandes ou des framboises lyophilisées
C’est le cas des graines germées, céréales, fruits à coque (noix, amandes, etc.), algues, graines (lin, chia, etc.) ou fruits séchés.

Idem pour des produits spécifiques comme la levure maltée (qui a un petit goût de fromage). Toutefois, rien ne vous oblige à en consommer chaque jour !

Dans un régime végétalien, on retrouve des fruits et des légumes, mais aussi beaucoup de légumineuses. Ces dernières sont non seulement riches en protéines, très nutritives mais aussi très économiques.

Ainsi, remplacez les protéines animales par des protéines végétales comme des légumineuses (lentilles, pois-chiches, haricots, fèves, tofu) plutôt que des saucisses végétales, des steaks ou des nuggets végétaux !

C’est meilleur pour la santé et pour votre portefeuille !

une bouteille de lait d'avoine maison sur un lit de flocons d'avoine
Lait d’avoine maison (ultra simple)
Si vous êtes un gros consommateur de lait et que le lait végétal pèse trop lourd pour votre budget, essayez cette recette !
Pour 0,30 cts le litre, vous allez vous régaler pour pas cher, et sans souffrance animale !

4. Acheter des produits cosmétiques et des vêtements vegans en ligne

Lorsque l’on fait le choix de devenir vegan et de cesser de consommer de la viande et d’exploiter les animaux, on consomme différemment. Gérer ses achats pour se vêtir, se maquiller et pour vivre au quotidien de façon éthique est donc davantage réfléchi. 

Il s’agit d’opter pour des circuits courts, d’acheter quand on en a besoin et de favoriser l’upcycling. Avec internet, il est facile de trouver des marques abordables.

un homme est surpris en regardant le prix d'un pantalon
Les promotions ou les produits de seconde main sont aussi un bon moyen d’éviter les crises cardiaques

Et cela vaut aussi lorsque l’on souhaite se maquiller avec des produits « cruelty free » à prix réduit.

Par ailleurs, grâce à ce comportement, vous alimentez l’économie circulaire et veillez à la protection des ressources de la planète.

Plutôt pas mal comme astuce, non ?

5. Fabriquer ses produits d’entretien pour économiser 

Il faut savoir que de plus en plus de produits ménagers sont vegans, respectueux de l’environnement et peu coûteux.

Bon à savoir

Certains produits le sont même naturellement, sans en avoir le label !

C’est le cas de denrées alimentaires d’origine végétale, mais aussi de produits d’entretien. Et pour cause, beaucoup de ces derniers se basent sur des ingrédients 100 % naturels, éthiques et non toxiques. 

Un site est même dédié à tous ces produits accidentellement vegans.

Alors, pourquoi pas ne pas fabriquer vos propres produits de nettoyage maison, naturels, vegans et économiques ?

Sans doute LA meilleure alternative pour économiser, réduire votre impact écologique et être certain que vos produits soient bel et bien 100 % vegans.

À partir d’une liste de course toute simple, vous pourrez confectionner votre propre lessive, adoucissant, liquide vaisselle, nettoyant pour sol, spray pour vitres ou encore gel WC.

Pour vous garantir une maison plus saine, sans produits d’origine animale ni produits chimiques, procurez-vous les ingrédients suivants :

  • du savon de Marseille sans glycérine ajoutée : idéal pour un entretien vegan (à base d’huiles végétales, de soude, de sel marin, et d’eau) ;
  • du bicarbonate de soude : peu coûteux et multi-usage, il nettoie et enlève les mauvaises odeurs ;
  • des cristaux de soude : parfaits pour dégraisser et désinfecter ;
  • du vinaigre blanc : un produit miracle à bas prix qui a des propriétés anti-calcaires, désodorisantes et désinfectantes (composé d’eau et de mélasse de betterave fermentée) ;
  • de l’acide citrique : il présente les mêmes atouts que le vinaigre blanc, mais sans l’odeur forte ;
  • du savon noir : idéal comme nettoyant et dégraissant (composé d’huiles et d’olives macérées dans de la potasse et du sel).

Astuce

Pour une odeur plus agréable, vous pouvez ajouter des huiles essentielles.

Ces dernières permettent également de désinfecter et d’assainir.

Selon vos préférences, vous pourrez par exemple opter pour le citron, la lavande ou l’eucalyptus.

Adopter le véganisme comporte de nombreux avantages. Au-delà de repenser sa façon de consommer, être vegan c’est aussi faire le choix de consommer moins et mieux.

En bref, non seulement ce mode de vie est sain pour soi et la planète, mais cela permet également de réaliser des économies sur le long terme.

C’est d’autant plus vrai que l’on achète des aliments peu ou pas transformés et que l’on prend le temps de cuisiner !

Bien plus qu’une mode, c’est une philosophie de vie !

👉 Pour des idées de repas équilibrés, économiques et savoureux, faites-vous plaisir et consultez nos recettes vegans !  


Sources : 

Biolineaires.com : Deliveroo constate une hausse de 80% des commandes vegan en 2021
Le journal de la maison : Fabriquer ses produits ménagers soi-même
vegetarien.eu : Les produits d’entretien vegan

Partagez cet article

Article Rédigé par
Végétarienne depuis 2012, j'ai décidé de devenir vegan en 2020. J'ai donc adapté mon répertoire de recettes pour en retirer les produits d'origines animales. Au-delà du bien-être animal, je m'intéresse aussi à mon propre bien-être en me ... Lire la biographie complète

Laisser un commentaire