Le Canard Déchaîné n°5 : Bain de sang à Taiji, poisson végétal en 3D et foie gras de culture

Cette semaine, on va parler innovations (comme d’habitude), mais aussi d’événements beaucoup moins encourageants et joyeux, comme les massacres de dauphins ou encore les conditions d’élevage dans les fermes.

Mais rassurez-vous, on finit toujours pas de bonnes (👍) et bonnes (🤤) nouvelles.

Allez, c’est parti !

Sale temps pour les dauphins au Japon

Lorsque l’on parle de massacre de dauphins et baleines, on pense souvent au Grind des Îles Féroé. Mais une autre macabre destination fait également beaucoup de mal aux globicéphales : le Japon.

Sous couvert de tradition et de soi-disant besoin de viande, les japonnais pratiquent encore la chasse aux dauphins et autres baleines pilotes.

Âmes sensibles : ne pas s’abstenir. Bien que ces images soient dures à voir, il n’y a ni cadavre ni sang dans cette vidéo.

Tous les ans, de septembre à mars, il est légalement possible de tuer près de 2 000 de ces animaux, pouvant rapporter jusqu’à 500$ pour leur viande.

Mais cette période est également propice à un autre business : celui de la vente aux delphinariums. Entre 100 et 200 grands dauphins sont vendus chaque année, pour un prix atteignant les 12 000$ !

Une lueur d’espoir ?

Bien que ce genre de nouvelles soit désolant, on notera tout de même que la ville de Futo a définitivement renoncé à la chasse aux dauphins.

Est-ce que cette action permettra d’ouvrir les esprits et remettre en cause cette « tradition » ?

Une innovation pourrait également aider à changer ces pratiques barbares : le simili-poisson végétal.

Du poisson végétal imprimé en 3D

Non, ce n’est pas un erreur dans le titre : les imprimantes 3D peuvent maintenant imprimer de la nourriture.

Plusieurs startups se sont lancées dans ce projet fou d’imprimer de la viande, comme les israéliens de Redefine Meat, qui nous donnent l’eau à la bouche :

Cette fois-ci, c’est au tour du poisson de passer dans l’imprimante grâce à Food Squared.

L’entreprise britannique pourrait rapidement se développer grâce au soutien de Big Idea Ventures (société à capital risque) qui va les soutenir dans le cadre de son programme d’accélération sur les protéines alternatives.

En parlant de société à capital risque, Big Idea Ventures à également aidé une belle innovation française à voir le jour : Gourmey.

Du foie gras Made In France, mais de culture

Après avoir rassemblé un capital d’amorçage de 10 millions d’euros, une startup française à reçu 48 millions d’euros d’investissements pour développer du foie gras de culture.

Les français de Gourmey prévoient d’ouvrir une usine de production de plus de 4 000m² à Paris d’ici 2024. Ce serait le plus gros pôle de ce genre en Europe.

L’usine serait capable de produire entre 5 000 et 10 000kg de viande de culture, en commençant par leur produit phare : leur foie gras cultivé.

Une nouvelle bien plus positive que celle de nos voisins.

Ascenceur émotionnel en Suisse

La Suisse a marqué l’histoire le 25 septembre dernier lors d’un référendum en faveur des animaux.

Les suisses devaient voter pour ou contre des conditions plus strictes d’élevage et d’abattage des animaux.

Une nouvelle encourageante puisque le pays décidait d’écouter ses citoyens sur une question de bien-être animal.

Une bonne nouvelle rapidement transformée en mauvaise nouvelle…

Un score sans appel

Dans toute la Suisse, 62.86% des voix étaient en défaveur de l’amélioration des conditions des animaux dans les fermes !

Parmi les 26 cantons suisses, seul celui de Basel a voté oui, les autres estimants que les conditions d’élevage et d’abattage étaient « suffisantes ».

Espérons que l’on ne fasse pas un tel surplace lors de la COP27, qui a dévoilé son programme et parlera d’agriculture animale le 11 novembre prochain.

Coca-Cola : sponsor officiel de la COP27

Coca Cola sponsor officiel de la COP27

La COP27 fait parler d’elle en ce moment, à cause d’un choix pour le moins surprenant : accueillir Coca-Cola comme sponsor officiel.

Pourquoi ?

Car le leader du soda est aussi reconnu pour être le plus gros producteur de plastique au monde. Lors du rapport annuel du BFFP, le géant américain a confirmé cette information, en ajoutant qu’il est le premier pour la 4ème année consécutive !

Et ce n’est pas le seul choix de la COP qui fait débat.

L’année dernière, la COP26 de Glasgow avait décidé de servir de la viande, et notamment du bœuf, qui est à lui seul responsable d’une grande partie de la crise climatique… 🤦

Espérons que ce genre d’aberration s’arrête à mesure que les options de plats vegan fleurissent.

Rebl Eats + Mycorena = plus de plats préparés vegan

Rebl Eats est une startup finlandaise qui a gagné le Carrefour Plant-Based Contest en juin dernier.

Mycorena est une entreprise qui développe des protéines alternatives grâce aux mycoprotéines (champignons).

des sandwichs vegan dans les rayons d'un supermarché de Finalnde
L’équation parfaite pour obtenir de délicieux sandwichs 100% plant-based.

Ces sandwichs lancés dans 15 magasins d’Helsinki ont séduit les consommateurs. Un succès qui va donc permettre à ce produit de s’exporter et s’implanter prochainement dans toute l’Europe.

Une croissance qui va être exponentielle pour Mycorena, puisqu’elle a embauché Bernhard Ilerup, ancien directeur commercial de Quorn !

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Quorn et qui voudraient découvrir, il est possible de déguster leur alternative au poulet chez KFC. Attention à le demander avec une sauce ketchup ou barbecue et sans fromage pour le rendre vegan. 😉

Astuce gourmande

Si vous prenez votre burger à emporter, rajoutez une tranche de fauxmage une fois chez vous ! 🤤

Et pour ceux qui n’aiment pas le fast-food, ou ne veulent pas cautionner ce genre d’enseigne, on a plein d’idées de recettes vegan pour vous. Je finirai donc par notre phrase de fin de recette :

On vous dit merci… et surtout bon appétit ! 😉

Article Rédigé par
Ancien adepte des apéros au saucisson, des planches de charcuterie et de fromage, je n'aurais jamais imaginé devenir vegan un jour ! C'est grâce à Marion et son inépuisable imagination ... Lire la biographie complète

Laisser un commentaire

Commentaires

2 réflexions au sujet de “Le Canard Déchaîné n°5 : Bain de sang à Taiji, poisson végétal en 3D et foie gras de culture”