Pourquoi devenir vegan fait-il économiser de l’argent ?

Ça y est, vous avez pris la décision de changer de mode de vie et de consommer vegan. Exit donc la viande et l’exploitation des animaux ! Il est temps de penser éthique et considérations environnementales.

the mask sort un énorme ticket de caisse
Vous pensez que votre portefeuille va faire grise mine à l’idée de devenir vegan ?

Bonne nouvelle : l’adoption d’un régime 100 % végétal va même vous permettre de réaliser des économies !

Avec quelques astuces et un peu de préparation, ce choix peut être bon pour votre budget en plus de l’être pour l’environnement, le bien-être animal et votre santé.

Vous voulez en savoir plus sur le coût du veganisme ?

Découvrez pourquoi être vegan peut aussi être économique.

Le marché des produits vegans de plus en plus accessible

Des consommateurs séduits par le végétal

De plus en plus de Français veulent consommer des articles vegans, selon une étude IFOP pour FranceAgriMer en 2021.

kaamelott c'est bien

Les chiffres montrent qu’ils sont près de la moitié (40 %) à vouloir évoluer vers une alimentation végétale.

Bon à savoir

En 2022, le marché vegan et végétarien pèse 400 millions d’euros dans les grandes et moyennes surfaces de distribution (GMS).

Révélé par l’institut Xerfi, ce chiffre ne prend en compte que les produits alimentaires !

Alors, même si la part des régimes sans viande s’élève en France à 2,2 %, la tendance prend de l’ampleur.

Si l’on en croit les résultats d’un rapport de Bloomberg Intelligence, le marché végan est en plein essor. Il pourrait même atteindre 162 milliards de dollars à la fin de l’année 2023.

Une offre vegan qui s’étend à un meilleur prix 

La sensibilité des Français au bien-être animal et aux questions environnementales permet d’étendre l’offre vegan, mais aussi de tirer les prix vers le bas.

kaamelott ça devient intéressant

Face à une demande croissante pour le 100 % végétal, les grands industriels ne se sont pas fait attendre. Les grandes marques et de nouveaux acteurs ont rapidement investi ce segment prometteur.

Les groupes comme Casino (avec sa filiale Naturalia) ou Unilever ont créé des gammes végétales abordables.

Quant aux GMS, elles proposent désormais leurs marques de distributeur (MDD) vegans. Celles-ci sont encore plus économiques.

Grâce à ce jeu concurrentiel, les végétaliens peuvent donc bénéficier de prix attractifs et manger vegan pas cher !

La vitalité du marché vegan

Mais le veganisme ne concerne pas seulement le secteur agroalimentaire. Cela touche aussi le textile et les cosmétiques.

kaamelott tape des mains en disant voila

Et c’est même une petite révolution dans ces secteurs qui utilisent habituellement le cuir, la laine ou la soie. L’approche vegan exclut tout ce qui provient de l’exploitation animale.

Conséquence ?

Les alternatives aux produits d’origine animale se multiplient, comme :

  • les cosmétiques 100 % vegan à l’instar de la marque Love Beauty and Planet développée par Unilever et plus récemment l’enseigne hollandaise Hema qui propose une gamme de maquillage à bas prix ; 
  • les sacs à mains fabriqués à partir de fibres d’ananas, de bois tissés ou de liège éco-responsable ; 
  • les chaussures en cuir vegan ou en éco-matériaux comme les baskets à base de déchets de pommes biosourcées ;
  • les produits d’entretien à base d’ingrédients naturels (savon de Marseille, bicarbonate de soude ou vinaigre blanc), bons pour la santé et la planète ; 
  • les vêtements confectionnés à partir de fibres naturelles (coton biologique, lin, fibres de bois) ou matières 100 % recyclées ; 
  • les accessoires de sport composés de caoutchouc et de liège, comme les tapis de yoga éthiques et responsables ; 
  • etc. 

Ainsi l’offre de produits éthiques, cruelty free et éco-responsable se diversifie reflétant une véritable tendance de fond.

Pour réaliser plus d’économies

De plus en plus d’enseignes vegans, qu’il s’agisse de marques de cosmétique ou de marques de prêt-à-porter, se développent. Elles proposent des produits labellisés vegans à tous les prix.

Ouvrez l’oeil, vous verrez qu’il est de plus en plus facile de trouver des articles vegans d’entrée de gamme 100% végétal, pas chers.

Véganisme et économies : le bas prix du végétal 

Les protéines végétales moins chères que la viande

En plus de son impact positif sur l’environnement, le régime vegan est souvent présenté comme meilleur pour la santé, mais aussi plus coûteux.

Or si ce préjugé sur les vegans est encore très présent dans les esprits, la réalité est bien plus nuancée.

Par exemple, les protéines animales coûtent bien plus cher que les protéines végétales. Il n’est donc pas surprenant qu’en ne consommant plus de viande, on supprime un gros poste de dépenses alimentaires !

Le prix au kilo du tofu se situe autour de 7 € en 2022.

C’est près de deux fois moins que le kilo de steak qui s’élève en moyenne à 14 € le kilo.

On comprend très vite qu’être vegan peut se révéler particulièrement économique.

D’ailleurs, si l’on s’intéresse aux légumineuses (lentilles, pois chiches ou fèves), l’écart est encore plus important. Ces denrées occupent une part importante du régime vegan pour leurs apports protéiniques.

À moins de 3 euros le kilo pour les lentilles (100 g de lentilles apporte 9 g de protéines), la note est plutôt légère !

Par ailleurs, en France, le rapport à la viande et à l’alimentation de façon globale est en pleine évolution.

Il y a en 2021 au moins un adepte du régime flexitarien dans près de la moitié des foyers français. Comparé à 2015, c’est plus du double !

Source : Kantar World Panel

Sans compter que la consommation de produits carnés tend à se réduire dans les pays européens. Ainsi en 2020, les Français ont consommé 84 kg de viande par an et par habitant. Cela représente une baisse de plus de 10 % comparé à la fin des années 90, selon FranceAgriMer.

Pour illustrer l’impact économique du régime vegan sur le budget des Français, nous nous sommes basés sur :

  • 84 kg de viande par an et par habitant (selon l’étude de FranceAgriMer ci-dessus) ;
  • 13,5 €/kg comme prix moyen de la viande (selon le cours de la viande au détail en GMS) ;
  • 6,80 €/kg comme prix moyen du tofu (pour simplifier, nous le considérons comme seule source de protéines).
ProtéineDépense hebdomadaireDépense mensuelle
Animale22 € / personne175 € / ménage
Végétale11 € / personne90 € / ménage
Dépenses moyennes d’un jeune couple, vivant en agglomération

Jusqu’à 650 euros d’économies grâce au régime végétarien  

La viande et le poisson font sans nul doute grimper la facture de vos courses alimentaires. Les substituer par des options végétales a donc un réel impact sur le portefeuille.

Une étude américaine de la Organic Authority de 2015, confirme même qu’une alimentation végétarienne permettrait de réaliser une économie annuelle de 650 €.

Un constat qui reste encore plus vrai aujourd’hui !

En effet, une enquête menée par le département d’Oxford en 2021 a levé le voile sur le coût des régimes alimentaires. Cette étude a comparé les régimes excluant viande, poisson et autres protéines animales au régime alimentaire classique. Le résultat est sans appel :

Opter pour une pratique végétarienne, végétalienne ou vegan, coûte jusqu’à un tiers moins cher qu’une alimentation classique, dite « omnivore ».

À noter que les résultats de cette étude britannique reposent sur le prix des ingrédients bruts, et non des produits transformés.

Pour des produits transformés, les prix sont légèrement plus bas pour le végétal.

Conclusion : manger vegan est plus économique

Comme on a pu le constater, le véganisme est bien plus économique qu’un mode de vie incluant les produits d’origine animale.

C’est l’un des nombreux avantages à devenir vegan.

Nous sommes de plus en plus sensibles à nos choix de consommation et il y a fort à parier que cette tendance n’est pas près de s’affaiblir dans les années à venir.

Dans ce contexte, plus la demande en produits vegans sera forte et plus les prix seront amenés à baisser.

Ainsi, en plus d’être bénéfique pour la planète, la cause animale et la santé, le régime vegan l’est aussi pour votre budget ! Une bonne raison de l’adopter !

👉 Pour aller plus loin, consultez nos recettes vegans pour cuisiner des menus gourmands, sains et équilibrés sans vous ruiner ! 


Sources : 

The Lancet : Étude sur le coût des régimes bons pour la santé
Positivr : Synthèse de l’étude de The Lancet
Cairn.info : Revue française d’économie Vol. 33 d’avril 2018
Passeport Santé : Manger végétarien ferait économiser environ 650€ par an
IFOP : Végétariens et flexitariens en France en 2020
Le végétarisme : Impact économique
BPI France : 40 % des Français veulent consommer davantage de produits végétaux
Bloomberg : La valeur du marché vegan devrait atteindre 162 milliards de dollars d’ici 10 ans
France AgriMer : Synthèse de la consommation de viande en France en 2020
Vegconomist : 49% des foyers français comptent au moins une personne flexitarienne
XERFI : Alternatives végétales : de nombreux défis à relever pour les industriels
Etudes-et-analyses.com : Étude du marché vegan 2020

Partagez cet article

Article Rédigé par
Végétarienne depuis 2012, j'ai décidé de devenir vegan en 2020. J'ai donc adapté mon répertoire de recettes pour en retirer les produits d'origines animales. Au-delà du bien-être animal, je m'intéresse aussi à mon propre bien-être en me ... Lire la biographie complète

Laisser un commentaire